Land's End, une ambiance un peu surréaliste


Sur chaque point typé du globe, les gens se prennent en photo pour pouvoir dire "j'y suis allé" (enfin je suppose).

Si aujourd'hui on fait des selfies à tour de bras, à Land's End on se fait encore prendre en photo par un photographe professionnel avec son assistant qui tient une peluche vert fluo... J'ai adoré le côté suranné de la scène : au pied du panneau "Land's End 2018", ce couple d'anglais pose avec leurs chien-chien (les anglais adorent les chiens, et je suppose que les chiens anglais adorent les peluches vert fluo). Si sur la gauche il est indiqué New York à 3147 miles, sur la droite il y a la ville et la distance où les gens photographiés habitent... trop forts ces anglais, ils ont bien le business dans la peau ! ! !

Je ne pouvais pas rater une telle tranche de vie.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    pascal. (samedi, 11 août 2018 14:53)

    Surprenante cette mise en scène et étonnante cette illusion d'optique qui fait penser que le photographe et son assistant sont en équilibre sur une poutre métallique ! Pas très fun ni original non plus de se faire prendre en photo avec Médor et Youki mais c'est dans la nature humaine. Je parie même qu'il y a des grands-parents qui y font des clichés de leurs petits-enfants ...? Amitiés,
    Pascal.

  • #2

    Gi (samedi, 11 août 2018 17:54)

    trois histoires dans cette photo : les photographes, les vieux anglais, et ce regard rieur de l' enfant qui défie votre objectif !

  • #3

    daniel (dimanche, 12 août 2018 22:46)

    Quelle pertinence :
    bien vu Pascal pour "l'illusion d'optique"
    bien vu Gi pour les trois histoires qui soulignent la composition de l'image !
    en fait, je n'aimerais pas être... une peluche vert-fluo.